CHISHIKI 72
La passion avant tout.....
Accueil
News Le Mans
Salons et Events
Arts/ Musées...
Photos et Dessins
Découvre mon métier
Jeux vidéos
Bandes Annonces/Trailers...
Let's Play...
Littérature / Manga....
Cosplay
Découvertes/Humour...
Publicités
Pour nous contacter
XBOX 360 de A à Z
PS3 de A à Z
WII-U de A à Z
Rayman Legends
WII de A à Z
PSP de A à Z
PS VITA de A à Z
3DS de A à Z
DS de A à Z
PC de A à Z
Jeux Tablettes et Smatphones de A à Z
Rétrogaming
Oldies/RétroGaming
Rayman Legends


  • Editeur : Ubisoft
  • Développeur : Ubisoft Montpellier
  • Sortie : 29 août 2013
  • PEGI : 7+




Préambule :

la licence que j'adore détester. En effet, depuis le premier opus j'ai toujours adoré les divers environnements, les personnages, la musique, l'ambiance, le fun et le gameplay, mais j'ai aussi haïs chacuns de ses épisodes de par leurs exigences et leur difficulté par moment à la limite du pénible.

Je ne reviendrai pas sur la polémique sur la date de sortie du jeu prévu sur Wii U mais qu'en est-il de ce Rayman Legends ? Une chose est sûr, le test se fera sur la Wii- U, car s'il est "classique" sur les autres consoles, la Wii U bouleverse-t-elle la donne, comme ce qui avait été promis ? (à l'annonce de ce nouveau Rayman).




 

Histoire :

« Rayman, Globox et les Ptizêtres se baladent dans la Croisée des Rêves et découvrent une tente ornée de peintures qui racontent l'histoire de 5 mondes légendaires. En inspectant l'une d'entre elles, ils se retrouvent aspirés et  projetés dans un monde inconnu… L'aventure peut commencer ! Rayman et sa bande doivent alors se frayer un chemin dans chacun de ces mondes inspirés des contes et légendes célèbres pour sauver le leur ».

Comment dire cela dans des termes précis et sans équivoque c'est simple l'histoire n'a que peu d'intérêt, c'est vide, comme tous les jeux plates-formes. Mais soyons tout de même honnêtes, ce qui intéresse vraiment dans ce type de jeux ce n'est pas son scénario, et ceux qui s'y intéressent vraiment ne doivent pas être très nombreux. Mais le jeu n'est nullement handicapé par ce scénario très léger.


 

Graphismes :

Certainement l'un des jeux qui touche au sublime, un mélange savamment fait entre 2D et 3D. On voit tout ce savoir-faire qui était déjà visible dans le dernier opus de Rayman. Ici les ajustements, même minimes donnent un cachet et une patte que peu de jeux peuvent se targuer d'obtenir.

Ensuite, on a un univers coloré proche d'un cartoon interactif. Il est même dur de se concentrer sur le jeu tellement on a envie de découvrir chaque élément, chaque recoin. Parlons un peu du bestiaire, alors certes il y a beaucoup de réutilisations mais quel plaisir de retrouver des personnages qui ont fait le succès des opus précédents. Ces personnages sont de vrais personnages de dessins animés burlesques, chaque mimique, chaque interaction donne de grands moments de rigolade.

Si je devais prendre un exemple : je prendrai le boss appelé le catcheur celui-ci est géant et tout au long de l'affrontement il vous offrira de grands moments de fun, de frustrations aussi, et visuellement un moment épique, d'anthologie.


Les animations ne sont pas en reste et il n'est pas rare de chuter à cause d'un moment d'inattention dû à un décor ou à un personnage qui réagit de façon comique.

Pour une fois on peut dire que tout est réussi visuellement, les graphismes des décors, les différents caractères design, les effets de lumière ou pyrotechniques… C'est un must une référence.

De plus vous pouvez jouer sur la télévision ou sur l'écran du gamepad de la console, et ce afin de continuer votre partie sans gêner votre famille !



 


Gameplay et jouabilité :

Prenez un genre classique : le jeu de plate-forme. Le genre a été usité un nombre incalculable de fois. On peut donc penser que rien ne peut plus bouleverser la donne. Pour changer d'avis jouer à Rayman Legends,

Une jouabilité d'une précision diabolique ou le moindre saut doit être millimétré sous peine que le moindre écart vous entraîne à coup sûr vers la mort. Vitesse et précisions sont les deux maîtres mots de ce jeu.

Il vous faudra certainement réaliser plusieurs fois la même scène afin de découvrir le saut « optimum », la trajectoire idéale permettant de récolter un maximum de Lums. Car vous l'aurez compris ce Rayman reprend un maximum d'éléments de ses opus à succès précédents.




Un vent de fraîcheur existe grâce à cette version Wii U, en effet le gamepad permet de jouer par moment avec Murfy. Un personnage qui intervient comme un farfadet et qui peut interagir avec le décor, ou avec les ennemis afin que le PNJ sur l'écran (qui peut être joué par un ami avec une deuxième manette) puisse arriver au bout d'un parcourt.

Cela demande une grande connaissance des maps afin de ne pas passer à côté d'un bonus important. Ensuite, il existe les parcours musicaux, c'est juste du fun à l'état pur. Vos interactions modulent légèrement le rythme musical mais il faut avouer que certains morceaux sont assez corsés et il n'est pas rare de bloquer pendant quelques minutes sur certains parcours.

De même s'il n'est pas « original » de jouer à plusieurs, cela n'est pas désagréable et amène un aspect compétition qui n'est pas négligeable.


Le jeu propose un Kung-foot qui est un mini jeu où l'on peut se lâcher entre Baffes et Buts de foot. Un pur moment d'arcade, du concentré de fun (à jouer à petite dose) entre amis.

Dans ce type de jeux, la précision est un élément clé de la réussite. Ici Rayman a réussi la parfaite alliance entre précision et vitesse. Le gamepad offre un vrai plus et même si j'ai testé un peu les versions plus classique de salon, il y a un charme que ces autres versions n'ont pas face à la version Wii U.

On sent que ce jeu a été élaboré pour la console de Nintendo et ses attributs spéciaux. Une bien belle exploitation des capacités de la console (tactile, gyroscopique, le double écran).



 

Bande sonore :

Une bonne bande sonore, on retrouve des musiques typiquement romanesques (enjouées, rythmées et plutôt bien en adéquation avec l'action et les décors). Mais aussi du classique, des classiques et du rock. Je ne vais pas vous gâcher le plaisir de découvrir ce pur moment de plaisir auditif en vous donnant les titres.


Durée de vie :

En ligne droite, en jouant sans s'intéresser au challenge, le jeu vous offrira une dizaine d'heures, mais si vous tentez de réaliser les meilleurs performances, alors la durée de vie devient diaboliquement longue.

Entre les nouveaux tableaux, les lums à collecter, les Ptizêtres a libéré, les niveaux à débloquer. Certains anciens niveaux (Rayman Origins) à parcourir.

Débloquer tous les personnages (tous les skins supplémentaires à trouver) découvrir un nouveau « monstre », en clair une durée de vie phénoménale. De plus la rejouabilité et les défis quotidiens et hebdomadaires renforcent encore plus la durée de vie. Le jeu est bon et long.





 

Conclusion :

Certes ce Rayman est un jeu multi plate-forme mais ici je ne juge que de la version Wii U. Le jeu est énorme, un visuel fantastique, une bande sonore au diapason de la qualité générale du titre, c'est-à-dire entraînante et de très grande qualité. Un gameplay emprunt de classicisme et de qualité, quelques nouveautés bien senties, une durée de vie et une rejouabilité considérable, un vrai bonheur, une nouvelle référence pour la Wii U.

Le jeu mérite un bon 18,5 sur 20.

Je lui retire 1,5 point à cause d'une difficulté par moment un peu exagérée et l'impossibilité pour un joueur débutant de pouvoir gérer celle-ci à sa guise. Alors bien sûr celle ci est progressive mais elle reste comme on dirait : à l'ancienne, et pourra sur certains tableaux vous faire apparaître quelques cheveux blancs. Et puis quelques petites nouveautés supplémentaires auraient été les bienvenues mais je chipote. Je pense surtout et j'espère que Monsieur Michel Ancel et ses équipes nous proposeront un jeu encore plus abouti si cela est encore possible ?



Maintenant, ce jeu est le « jeu » à surtout ne pas louper sur Wii U, un indispensable, un hit, un jeu qui s'il était sorti à l'arrivée de la Wii U, il aurait certainement fait décoller voir exploser les ventes de la machine de Nintendo et croyez-moi et croyez moi je pèse mes mots.

Le jeu est une tuerie à découvrir sans modération.

Le bémol comme d'habitude sur Wii U, j'aimerais ne pas avoir à recharger le gamepad toutes les quatre heures ce qui m'oblige à enlever mes mains de ce jeu fantastique et de devoir patienter mais bon c'est ainsi ! !

 




AccueilNews Le MansSalons et EventsArts/ Musées...Photos et DessinsDécouvre mon métierJeux vidéosBandes Annonces/Trailers...Let's Play...Littérature / Manga....CosplayDécouvertes/Humour...PublicitésPour nous contacter